Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Mon autopsie de Jean-Louis Fournier : quand le corps livre les mémoires

Découvert avec Où on va papa ? Jean-Louis Fournier m’avait totalement conquise et émue avec son humour pince-sans-rire et sa franchise débordante. Avec ce nouveau roman, il conserve cette formule gagnante pour le plus grand plaisir de nos zygomatiques et de notre cœur tendre. 
Mon autopsie … quel drôle de titre mais lorsqu’on connaît le personnage on sait qu’il n’y a que lui pour intitulé ce livre ainsi. Et en même temps c’est bien le point central de son roman. A 78 ans, l’auteur imagine sa mort et nous embarque avec son cadavre dans le sous-sol d’un hôpital pour y être autopsié car il vaut bien de donner son corps à la science. L’envie de vivre encore un peu sous le scalpel d’un étudiant ça fait franchement rêver. En l’occurrence il s’agira plutôt d’une étudiante. Parce que tant qu’à imaginer sa mort et offrir son corps, autant y mettre un peu de plaisir ! Une jeune femme donc qu'il décide d’appeler Egoïne, oui oui vous avez bien lu, elle porte le même nom qu’une scie. Pas très …

Derniers articles

L’amour est une maladie ordinaire de François Szabowski : l’amour, cet égoïsme !

Cox ou la course du temps de Christoph Ransmayr : et si le temps était conté ...

La fille du van de Ludovic Ninet : fragilité des âmes humaines

Moi, Peter Pan de Michael Roch : retour en enfance avec nos yeux d’adultes

Atelier d'écriture #277 de Bric à Book | Communiquer avec les mains

Encore vivant de Pierre Souchon : quand la maladie mène à l’écriture d’un roman brillant

Ces rêves qu’on piétine de Sébastien Spitzer : un premier roman audacieux

Là où l'histoire se termine d'Alessandro Piperno : une fresque romaine contemporaine

Système de Agnès Michaux : un roman subtil aux frontières du bien et du mal

Atelier d'écriture #275 de Bric à Book | Vie de quartier