Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Je voudrais que la nuit me prenne d’Isabelle Desesquelles : l’amour inconditionnel

Le roman d'Isabelle Desesquelles je l'ai repéré dès la présentation de la rentrée littéraire Belfond en juin dernier sur Lille. Le titre m'avait tout de suite hypnotisée. Je l'ai posé tout en haut de la pile. Ne tenant plus, je l'ai ouvert et ce fut l'évidence dès la première page. Les coups de foudre ont lieu en un regard, c'est pareil en littérature. Et c'est tout aussi beau et grand. 
« Au début, j'étais grande comment ? Au tout début dans le ventre, j'étais grande comme ça ? » Et de lui montrer mon pouce de gamine de huit ans.  Il le divise en deux. « Mais j'arrivais à manger ?! Ça ne pouvait pas passer ! » De sa voix qui n'est pas encore rauque de ces brutes de sanglots, il m'offre un mot. Ombilicœur. Moi aussi je veux en inventer un, et je me lance, agitée, si désireuse de l'impressionner, mon père. Ça fait de moi une enfant vibrante, certainement éreintante, autant pour moi que pour lui. « Passionnaliter ! On décide que ça se…

Derniers articles

Trop de lumière de Marinette Lévy : dans les coulisses d'une âme

Laissez-moi de Marcelle Sauvageot : grande claque sur un thème universel

De l’Infidélité d’Amanda Sthers : le temps des questionnements

La B.O. de ma jeunesse d’Alexis Ferro : faire du rock une liberté

Danse d’atomes d’or d’Olivier Liron : danse poétique et sensuelle des corps et des mots

[Autour des livres] Été 2018 : Ces romans à mettre dans votre valise

Roman noir d’Agnès Michaux : jeux de rôles et d’ombres

Bienvenue en Amérique de Linda Boström Knausgård : les m(aux)ots de la petite muette

Est-ce ainsi que les hommes jugent ? de Mathieu Menegaux : quand la justice se laisse aller à la pression sociale

Défense de nourrir les vieux d’Adam Biles : les Gris font de la résistance !