Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Ces rêves qu’on piétine de Sébastien Spitzer : un premier roman audacieux

Lorsque je l’ai vu dans le catalogue des Editions de l’Observatoire, je n’ai pas hésité. C’était une évidence. Le titre m’avait embarquée avant même que je sache de quoi traitait le sujet. Il y a parfois des évidences qui ne s'expliquent pas toujours. Et puis j'ai pris connaissance du thème. La seconde guerre. Un sujet traité à maintes reprises mais qui me fascine toujours autant. Qui me fascine autant qu’il me révolte, qu’il me prend aux tripes par son horreur, son inhumanité. Par ce que l’Homme peut et sait faire de pire. 
Contrairement à beaucoup de romans ou de livres historiques qui nous emmènent au cœur de la guerre, des camps ou de l’Occupation, Sébastien Spitzer s’intéresse à l’effondrement du IIIe Reich, à ses dernières heures.  Il met en place un double mouvement, celui de la survie et celui de la mort en faisant s’élever les voix. Celles des victimes et celles des coupables.

Derniers articles

Là où l'histoire se termine d'Alessandro Piperno : une fresque romaine contemporaine

Système de Agnès Michaux : un roman subtil aux frontières du bien et du mal

Atelier d'écriture #275 de Bric à Book | Vie de quartier

La nuit avec ma femme de Samuel Benchetrit : ce livre qui vous frappe le cœur

Le ciel ne parle pas de Morgan Sportès : immersion dans le Japon du XVIIe

L'invention des corps de Pierre Ducrozet : une brillante fresque d'évolution

« Je me promets d’éclatantes revanches » de Valentine Goby : merveilleux hommage à Charlotte Delbo

Un funambule sur le sable de Gilles Marchand : la confirmation d’un talent

Une histoire des abeilles de Maja Lunde : un roman écologique pour un appel à agir

Le camp des autres de Thomas Vinau : sublime leçon de tolérance