Des falaises de Mélanie Leblanc : élévation face à l’immensité

Des falaises mélanie leblanc
Paru chez Cheyne Editeur en 2016
64 pages

 

L’appel de la poésie, l’appel de l’air frais et marin et me voilà avec Des falaises entre les mains. Le découvrir, une fois, deux fois, trois fois. S’imprégner des strates qui composent ce recueil. S’enivrer des mots de Mélanie Leblanc… 


“ être falaise

à l'horizontale
                       et
                       à
                       la
                       verticale

de tout ”


Ouvrir Des falaises et penser à elles. Ce jour d'octobre. Puiser l'oxygène tout en haut des falaises. Ensemble. Fragiles. Humer l'iode. Fouler la craie et le sable. Ensemble et à la fois recroquevillées à l'intérieur de nous-même. Silencieuses. Solitaires. À trois. S'enivrer de cette atmosphère-là. Dansantes et chancelantes. Vivantes. Debout.


“ falaises tremblent tuent
falaises tombent quand tu
les voulais éternelles

mais non
même pas elles ”


Ouvrir Des falaises et se souvenir. Ressentir. Immédiatement se sentir petite face à l'immensité de ces roches. Face à ce blanc. Son calcaire. Son silex. Sa Normandie. Ma craie. Mon cap. Ces falaises... Solides et friables comme l'est l'Homme.
Observer le vivant, la mer droit devant. Et le ciel qui se mêle à elle. Fouler les galets. Sentir le vent dans le dos. L'entendre. Comme la houle. Entendre le plus grand que nous. Accueillir ce tout avec modestie. Le laisser nous percuter, danser au bord du gouffre. Faire de ces falaises, les siennes, les nôtres, un instant. Affronter ses faiblesses. S'affronter. Puiser dans ses forces. Percevoir la lumière et le sombre. Le gris derrière le blanc. Noir et blanc. Et penser à Charles Juliet, à Ce pays du silence

Faire de ces falaises une œuvre. Un poème. Une métaphore. Une contemplation du temps, des siècles, de nos vies. De ce qui se meurt et survit. Vertiges, fissures et remparts. Ouvrir Des falaises et tomber à genoux face à cette puissance dans la simplicité des mots de Mélanie Leblanc...


“ accueillir
ce qui falaise en nous

les fissures
le fragile

et cet élan vers le ciel ”


Des falaises de Mélanie Leblanc paru chez Cheyne éditeur

Commentaires

  1. Ah oui ! Les extraits sont superbes.

    RépondreSupprimer
  2. "Il en faut des falaises pour tenir face au vent".

    Mon fond d'écran. Comme un mantra.
    Cheyne sait dénicher ce genre de beauté-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bien joli mantra oui.
      Je te rejoins quant aux pépites que publient Cheyne.

      Supprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés