Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

La nuit des terrasses de Makenzy Orcel : tournée des bars et des vies

Paru aux éditions La Contre Allée en 2015 64 pages En ces temps de confinement où les lumières des bars sont éteintes, où les terrasses n'accueillent que des chaises retournées, enchaînées, j'ai eu envie d'ouvrir ce recueil de Makenzy Orcel pour retrouver l'ivresse des nuits agitées, aussi tristes puissent-elles être parfois... “ Que restera-t-il quand j’aurai fini de faire l’inventaire de mes passages mes plongées ” Il restera ce recueil imprégné. D’alcool. Qui tente de camoufler les peines, les deuils, la mélancolie, la violence. Il restera. Ces tournées. Ces noyés. Ces verres de trop. Ces trop-pleins.  Il restera ces "insomnuits" . Ces corps qui tanguent. S’observent. Parfois jouissent.  Il restera les verres vides. Les pensées. Les prostituées sur le pavé.  Du Soudan à Paris en passant par Port-au-Prince, des rencontres. Des cœurs, des gueules brisés comme autant de bouteilles éclatées. Qui se noient dans des océans d’alcool.  Il restera dans la nuit sombr

Derniers articles

Le blues de La Harpie de Joe Meno : a-t-on droit à une seconde chance ?

Des diables et des saints de Jean-Baptiste Andrea : aux confins de l'enfance

Les gens : oser rêver, rêver d'oser

Dans l'enclos des hanches de Lysiane Rakotoson : le recueil d'une naissance

Requiem pour une Apache de Gilles Marchand : rallumer les étoiles, raviver les cœurs

La fille du père de Laure Gouraige : s’émanciper par l’écriture

Brûler brûler brûler de Lisette Lombé : réveiller en nous l'animal collectif

Un garçon c'est presque rien de Lisa Balavoine : le bruit de l'adolescence

Blue Moon de Damir Karakaš : rockabilly sur fond de guerre

Des falaises de Mélanie Leblanc : élévation face à l’immensité