[Autour des livres] Ces romans à mettre sous le sapin

Livres Noël

Le sapin est installé, il a neigé, gelé, on a peut-être même glissé sur les trottoirs (oui là je parle pour moi), bref Noël arrive à grand pas ! Et si comme moi, vous ne savez jamais trop quoi offrir en cette période, pas de panique, il vous reste 21 jours et avec quelques copains blogueurs on vous a préparé une sélection de 21 conseils (20 en réalité) dans laquelle piocher pour ravir votre entourage. Et je vous l'annonce, c'est un article de compét' :-) 


✶ Ma sélection ✶

A offrir aux amateurs de tendresse et de poésie

Un funambule sur le sable de Gilles Marchand paru aux éditions Les forges de Vulcain 

Oh ne faites pas les étonnés, il était évident que ce roman finirait dans cette liste et il est évident qu’il doit finir au pied du sapin ! Parce que lire Un funambule sur le sable c’est plongé dans un monde où la fantaisie s’enroule autour de la poésie (et inversement) pour nous parler de la douleur, de la différence mais de l’amour aussi. Un petit diamant brut enveloppé dans un pochon tout doux qui nous amène à voir le monde qui nous entoure différemment.

Et si vous voulez offrir un coffret (parce que lorsqu’on aime on ne compte pas) alors prenez également Une bouche sans personne sorti récemment en poche. Arc-en-ciel d’émotions assuré !

Pour les amateurs de récits qui mêlent la grande histoire à la petite

Deux enfants du demi-siècle de Charles Nemes paru aux éditions Hervé Chopin 

Un roman lu totalement par hasard, pour tout vous dire, il ne restait que celui-ci ou presque lorsque je l’ai choisi dans le cadre d’un comité de lecture. Et parfois le hasard fait bien les choses parce que ce roman fut pour moi une merveilleuse découverte qui balaye quarante ans de vie, d’histoire, de mutations sociales au travers de deux personnages, Toussaint et Thérèse. Ils ne se sont pas revus depuis leur quinze ans. A l’époque ils étaient amoureux. Ils étaient adolescents. Mais ils étaient surtout issus de milieux et de religions bien différents… Alors quarante ans après quand l’un recroisera le chemin de l’autre, que se passera-t-il ? 
Offrir ce roman, c’est l’assurance de donner au lecteur un regard à la fois grave et drôle sur la société et sur ce que nous sommes.

A offrir à un proche à qui on a envie de dire combien il est important de s’aimer …

Les terres saintes d’Amanda Sthers paru aux éditions Stock ou en format poche au Livre de poche

Je pense que c’est l’un des premiers romans que j’ai « chroniqué » maladroitement sur le blog (pitié n’allez pas relire) et pourtant c’est l’un de mes livres préférés parce qu’il y est question de famille, de complexité relationnelle, de non-dits, ou de dit sur le tard, d’amour effacé, maladroit. 
Sous forme épistolaire, Amanda Sthers nous entraîne au cœur de l’intime de cette famille juive silencieuse, trop silencieuse dans les marques d’affection. Mais n’ayez crainte, il n’y a pas de pathos dans ce roman bien au contraire. C’est le talent d’Amanda Sthers : dresser avec finesse et causticité la psychologie de ses personnages. Faire de cette thématique un peu casse-gueule, une comédie dramatique brillamment réussie dans laquelle on rit autant que l'on réfléchit avec en prime en toile de fond Israël et la religion. 


✶ La sélection de L’Albatros (Nicolas Houguet) ✶

Cinquante nuances de G… (bon OK, j’arrête). Ahhhh oui je l’ai laissé mon cher 😆

Les Jouisseurs de Sigolène Vinson paru aux éditions de L'Observatoire 

Il est rare d’avoir un choc, une rencontre esthétique intense. Même quand on lit beaucoup. Un style qui convoque tout à la fois des fulgurances de Rimbaud, son dérèglement des sens, les évocations oniriques de Faulkner, ce quelque chose de direct qu’il y a chez Hemingway. Un roman dont on se souvient comme d’une vision, des flashs de déserts, des songes. Des personnages d’abord un peu énigmatiques qui finissent par vous hanter, et vous conter une histoire par-delà le temps et par-delà l’espace, dans une structure éclatée, ambitieuse et fascinante. Vous font réfléchir sur l’acte d’écrire et la salvation qu’on y cherche. Offrir ce livre, c’est offrir une expérience précieuse. C’est se laisser enivrer par un sortilège.

Bon, comme Nicolas et moi sommes souvent d'accord, je plussoie ! (Pas grand chose d'autre à ajouter, il a dit l'essentiel, le beau, le vrai, le merveilleux pour succomber à Sigolène Vinson). 

Correspondance de Albert Camus et Maria Casarès paru chez Gallimard

J’offrirais cela aux amoureux. Parce que c’est du concentré d’amour pur. A chaque lettre, on se prend une dose de passion. Deux êtres qui s’aiment et qui se manquent, qui se désolent des retards de la poste, du temps qui les sépare, qui comblent leur absence avec des missives. Peu à peu, on les connaît, on entend leurs voix, on pénètre leur intimité. On la suit dans les coulisses des théâtres. On le suit dans les méandres de l’écriture. On se sent proches d’eux. Et même s’il fait plus de mille pages, qu’il passe vite ce moment ! C’est somptueux…


Et soudain, la liberté de Caroline Laurent et Evelyne Pisier paru aux Escales

Je ne m’attendais pas à ce souffle. Je ne m’attendais pas à cette fresque qui brosse le portrait de deux femmes, une mère et sa fille, qui peu à peu s’émancipent du joug d’un mari et d’un père tyrannique (Maurassien, collabo, raciste et haut fonctionnaire heureux au temps des colonies). On traverse le siècle. On part d’Indochine, puis en Nouvelle Calédonie. Evelyne Pisier se raconte dans ce roman (notamment son histoire d’amour avec Castro) et dépeint des sensibilités de femmes qui découvrent leur force et livrent le noble combat de leur libération. Et Caroline Laurent a terminé d’écrire ce livre que son amie n’a pu achever, en faisant un témoignage d’amitié bouleversant comme une promesse tenue.


✶ La sélection d’Agathe The book ✶

A offrir à une jeune femme ou jeune maman

Amours de Léonor de Recondo paru chez Sabine Wespieser et en poche chez Points

Années 1900, Céleste se fait abuser par son patron, Anselme, mariée à Victoire, et dont le mariage n'a abouti à aucune descendance. Céleste tombe enceinte. Pour sauver l'honneur, la situation de la bonne et l'avenir de cet enfant, Victoire décide de le prendre sous son aile et ainsi de devenir enfin mère. Mais la maternité n'est pas innée…
Très beau roman d'une époque où les corps et les cœurs étaient maintenus sous corset.


A offrir à un adolescent ou post-adolescent

Les méduses ont-elles sommeil ? de Louisiane C. Dor paru Gallimard ou en poche chez Folio

Blanche et Marie, cocaïne et MDMA, sont devenues les meilleures amies d’Hélène. A Paris où elle vient de débarquer à 18 ans en projetant de belles études, elle saute à pieds joints dans le désastre. Un court roman, envoûtant et poétique malgré la gravité du sujet.


A offrir à un homme de 30-40 ans

L’invention des corps de Pierre Ducrozet paru aux éditions Actes Sud

Que faire de son corps quand il ne nous appartient plus ? Le réinventer. 
Àlvaro, hacker rescapé d’un massacre mexicain va échanger une violence contre une autre et devenir le cobaye des transhumanistes, ces grands milliardaires qui ne veulent pas mourir.
Il rencontre Adèle, biologiste, meurtrie par son passé. A deux ils vont alors tenter de se réapproprier leur corps.
Un roman brillant que l’on offre pour sa modernité, sa force et les sujets qu’il aborde.

Un choix que j’appuie à 200 %, c’est un roman passionnant, qui vous coupe le souffle et vous embarque dans de multiples univers. 


✶ La sélection de Virginie (Les lectures du mouton) ✶

Au Bonheur des Dames d’Emile Zola paru en poche chez Folio ou au Livre de Poche

Oui je sais, ça peut paraître incongru de conseiller un Zola mais j’aime particulièrement celui-ci. Si on met de côté l’histoire d’amour entre Denise Baudu et Octave Mouret, beaucoup trop fleur bleue à mon goût, j’ai apprécié la façon dont Zola montre la relation sensuelle, charnelle qui se noue entre le grand magasin et les femmes qui le fréquentent. On y voit bien le côté précurseur du marketing, de la force de vente du jeune Octave, ce que j’aurais tendance à qualifier – avec un peu d’audace mais beaucoup de réalisme – de prostitution mercantile. Bien évidemment, la mort des petites boutiques et la concurrence féroce entre les vendeurs du Bonheur des Dames ajoutent à l’intérêt de l’ouvrage. En cette période justement mercantile, cet ouvrage remet les pendules à l’heure.


Tropique de la violence de Nathacha Appanah paru chez Gallimard

Ce fut mon plus gros coup de cœur de la rentrée littéraire 2016. Nous suivons les destins croisés de cinq personnages dans le 101e département français : Mayotte. Ce territoire, si loin de la métropole, est au bord de l’implosion et personne ne semble s’en rendre compte sauf Nathacha Appanah qui a su capter l’ambiance et le danger qui guette tous ces enfants livrés à eux-mêmes. L’écriture est puissante, viscérale. La beauté et la force du roman sont révélées grâce à la capacité de l’auteure à s’effacer derrière ses personnages. Un très très grand livre sur un sujet d’actualité dont tout le monde se fout. À offrir d’ailleurs à Emmanuel Macron suite à sa blague sur les kwassa- kwassa.


Le quatrième mur de Sorj Chalandon paru chez Grasset ou en poche au Livre de Poche

L’un des romans contemporains les plus bouleversants pour moi. C’est un roman magnifique d’une très grande violence tout en étant d’un profond humanisme. Nous sommes plongés dans le Liban du début des années 80 à travers le personnage de Georges qui décide de réaliser le souhait de son ami Samuel : faire jouer l’Antigone d’Anouilh en plein Beyrouth. C’est un acte de résistance dans ce pays en guerre ,comme cela avait été le cas pendant la Seconde Guerre mondiale, une volonté de mettre la haine et la violence de côté pendant deux heures. Mais on sait comment se finissent les tragédies… L’écriture est sublime et le lecteur oscille sans cesse entre l’espoir et la désillusion. Pour moi c’est incontestablement son meilleur livre et il est plus que jamais d’actualité.


✶ La sélection de Delphine Olympe ✶

Rue Monsieur-le-Prince de Didier Castino paru chez Liana Levi

Un roman générationnel retraçant le mouvement lycéen et étudiant de 1986. Didier Castino évoque la prise de consceince politique et citoyenne d’une génération, celle du mouvement étudiant et lycéen de 1986, foudroyé par l’assassinat de Malik Oussekine.   Un roman qui interroge la manière dont on s’inscrit dans l’histoire, mêlant subtilement dimensions intime et collective.





Marx et la poupée de Maryam Madjidi par aux éditions Le Nouvel Attila

Avec une grande liberté de ton, un véritable souffle poétique et non sans un humour corrosif, Maryam Madjidi évoque l’exil et le tiraillement entre deux langues et deux cultures. Un premier roman qui voit la naissance d’une éblouissante voix littéraire.

Un choix supplémentaire que j'appuie parce que ce roman est juste extraordinairement beau tant dans sa construction, sa narration que dans son message.



Et soudain, la liberté de Evelyne Pisier et Caroline Laurent paru aux éditions Les Escales

Et oui, on le retrouve dans la sélection de Delphine, n'est-ce pas là un signe ? 

Un roman inspiré de la vie d’Evelyne Pisier, le cheminement et le combat de deux femmes, mère et fille, en faveur de la liberté, dans la France de l’après-guerre et des années 70. Un roman sensible et solaire qui porte haut les couleurs des femmes !




✶ La sélection de Nathalie (Le boudoir de Nath) ✶

Ondine de Benjamin Lacombe paru chez Albin Michel

Benjamin Lacombe, illustre illustrateur, reprend dans ce magnifique album le mythe d’Ondine.
C’est l’histoire d’un amour impossible.  Il est humain, elle est une « Créature des Eaux ».  La légende raconte que seul l’amour d’un homme pourra accorder à la nymphe une âme humain Ce conte se lit autant qu’il se regarde, et s’adresse à un public très large, mais plutôt adolescent, young adult ou adulte.  C’est un ravissement, comme toujours avec Benjamin Lacombe, une pépite à déposer au pied du sapin, sans la moindre hésitation !

Légende d’un dormeur éveillé de Gaëlle Nohant paru aux éditions Héloïse d'Ormesson 

Gaëlle Nohant trace les contours d’une vie ô combien fabuleuse portefeuille vide, les. Elle peint avec délicatesse l’âme d’un homme à la générosité aussi immense que son talent. Au fil des pages, on découvre qui était Robert Desnos. Au-delà du poète, il y a l’homme, épris de liberté. Il y a le surréaliste, le visionnaire, l’ami, l’amant, l’amoureux, le fou de cette vie qu’il saisit à bras le corps, et qu’il brûle, comme s’il avait le pressentiment de sa fragilité et de sa brièveté.



La promesse de l’aube de Romain Gary paru en poche chez Folio 

Un chef d’œuvre !  Le film sort bientôt sur les écrans, il faut  lire le livre… Il faut lire ce chef d’œuvre,  l’histoire de Romain Gary, et de sa mère.  Sans doute le plus beau portrait d’une mère qui ait été écrit à ce jour.  C’est somptueux, c’est pudique, c’est magistral, c’est du très très grand Gary !!

Un roman dont Nicolas et moi vous reparlerons probablement bientôt puisque nous sommes en train de le découvrir (il n'est jamais trop tard pour lire Gary).


✶ La sélection de Leiloona (Bric à book) ✶

Plonger de Christophe Ono-Dit-Biot paru en poche chez folio

Pour l'histoire d'amour et la filiation entre un père et son fils. ♥

Ce titre vous parle ? Normal, il a été adapté au cinéma par Mélanie Laurent avec Gilles Lellouche et Maria Valverde. Alors lire le roman, ça semble être une bonne idée non ? 




L'enfant qui mesurait le monde de Metin Arditi paru en poche chez Points

Là encore pour ce portrait d'un enfant différent, pour cet amour de la Grèce et du théâtre.

Une fois n'est pas coutume, je suis entièrement d'accord sur ce choix. Un joli roman lumineux, dépaysant et bourré d'humanité. Pas pour rien qu'il ait reçu le Prix du Meilleur Roman des lecteurs de Points (et oui on peut l'avouer ... ce fut notre choix à toutes les deux lors du vote).


La Variante chilienne de Pierre Raufast paru récemment en poche chez Folio

Pour le portrait touchant de cet homme dénué de mémoire, pour ces relations simples tissées entre les hommes sans oublier ces histoires imbriquées à l'érudition toujours saupoudrée d'humour fin. 

Commentaires

  1. J'ai très envie de lire tous les livres proposés mais ils ne sont pas encore sortis en poche. Par contre le premier me tente énormément, j'ai pu en lire quelques extraits et j'aime cette plume si douce et si poétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement tous ne sont pas sortis en poche mais tu peux les mettre sur ta liste au père Noël ;-)
      Et si "Un funambule sur le sable" te tente tu peux démarrer par son premier "une bouche sans personne" qui lui est sorti en poche :-)

      Supprimer
  2. Merci Amandine pour ton invitation ! C'est vraiment sympa de se retrouver ici, en compagnie de quelques autres blogueurs ! Voilà qui donne de jolies envies de lectures (ce n'est pas que j'en manquais, remarque... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Delphine d'avoir accepté. Je confirme en vous lisant, ma liste s'est allongée :-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire