[Autour des livres] Vos ivresses littéraires - Antoine de la librairie Michel Fontainebleau


Chaque mois, vous retrouvez les ivresses littéraires d'une blogueuse ou d'un blogueur mais pas que (la preuve aujourd'hui) qui vous parlera de ces livres qui l'ont particulièrement marqué(e). De quoi vous donner envie je l'espère de découvrir de nouveaux titres.


Pour ce quatrième rendez-vous, c'est Antoine libraire indépendant (et vous savez à quel point ça me tient à cœur !) à la librairie Michel Fontainebleau qui nous offre ses ivresses. Antoine, c'est une rencontre timide lors du dernier Grand Prix des Blogueurs. C'est un homme passionné qui tend à dépoussiérer la littérature par ses goûts, ses engagements, son soutien aux premiers romans, ses partages. Et côté partage, qui mieux que lui pour en parler ?

Moi libraire c’est tout d’abord un imprévu, je suis arrivé un jour de septembre 2001 et un peu comme Obélix, une fois tombé dedans je ne suis jamais plus reparti, ce qui était à la base un coup de main familial est devenu mon métier et depuis 18 ans une vraie addiction. Je vis, mange et dors librairie. La littérature m’habite j’aime son côté éclectique, en ouvrant un livre on peut rire, pleurer, frissonner, se sentir bousculer, ce besoin de ressentir quelque chose de profond, se prendre une bonne claque. Ce petit plus qui vient me chercher, m’enlever le temps d’une lecture afin de pouvoir le transmettre par la suite. J’aime mon métier ce qu’il provoque, les rencontres avec les lecteurs et auteurs. Ce que j’aime avant tout dans ce métier c’est le fait d’être prescripteur de bonnes ondes littéraires.

⬥ Si tu devais choisir un livre trop peu mis en avant (récent ou non) ?

La question est très pertinente ma chère Amandine mais tu devrais mettre « des livres trop peu mis en avant ». Le choix est cornélien, une multitude de textes me sautent à la tête. Mais c’est le jeu alors je choisis de parler d’un texte paru chez Gallimard à l’été 2016. C’est un peu mon livre fil rouge à la librairie, L’odyssée de Rosario de Pierre-Yves Le PrinceL’odyssée de Rosario est un huis clos entre un vieux paysan Sicilien et un nouvel expatrié français venant lui coloniser sa terre pour y couler des jours heureux. Une goutte d’eau de plus pour Rosario qui décide d’en finir avec cet homme. Il décide après s’être ravisé de lui raconter sa Sicile. Une vraie ode à ce beau pays en y mêlant des descriptions de paysages magnifiques, une écriture douce et poétique. GROS COUP DE CŒUR !!!! Pour l’anecdote j’ai quelques clients qui après avoir lu ce livre sont allés découvrir cette Sicile.


⬥ Un livre résolument fémin(iste) ou sur la masculinité ? (Au choix)

C’est drôle car ce livre ne serait jamais arrivé jusqu’à moi si je ne n’avais pas suivi la recommandation d’Agathe (Agathethebook). Et c’est là où l’on mesure les bienfaits des réseaux sociaux et des blogs.
Boys de Pierre Théobald publié chez Lattès. Après avoir refermé ce livre je me suis dit, enfin un livre qui parle de la sensibilité masculine. Un premier livre c’est toujours une découverte, une introspection de l’intime. Ce texte, sous forme de nouvelles, ayant tout de même l’aspect et les rouages d’un roman, nous dresse des portraits et des tranches de vies d’hommes d’aujourd’hui. C’est écrit avec plein de sensibilité, de pudeur, de rythmes, de bons mots. Mention spéciale pour Cédric, Gilles, Greg, Fred et bien entendu Samuel le personnage fil rouge de ces « Boys ».


⬥ Quel livre laisserais-tu sur un banc pour le partager au plus grand nombre ?

Bien évidemment, je ne pouvais parler des mes ivresses littéraires sans parler du texte qui a illuminé mon année 2018. Il s’agit du premier roman de Violaine Huisman, Fugitive, parce que reine paru chez Gallimard en janvier 2018. Il vient également de sortir chez Folio en avril. Un livre qui rend hommage à une formule de Marcel Proust ne peut être qu’exaltant.
Ce livre me marquera à vie. Une histoire entre une mère extravagante, maniaco dépressive et ses deux filles qui éperdument la protègent. Ce texte est à la fois cru, allègre, vrai, tendre et expressif. Je serais même capable d’en laisser plus d’un pour vraiment le faire lire au plus nombre. Je vous encourage vivement à lire ce livre. Si je n’ai pas réussi à vous convaincre, allez jeter un coup d’œil sur la chronique de Charlotte (Loupbouquin). 


⬥ Un livre qui traite des problématiques actuelles ? 

Beaucoup, me viennent à l’esprit, mais portant haut les couleurs des premiers romans, je choisis de vous parler et de vous emmener dans l’univers de Mathieu Palain. Sorti pour la rentrée littéraire en septembre 2019 sont premier roman Sale gosse publié chez L’Iconoclaste frappe un grand coup, sur un sujet toujours à prendre avec des pincettes, celui de la jeunesse, de l’adolescence, comment grandir et se construire sans repère. Ce roman revisite l’adolescence urbaine à travers les yeux de Wilfried jeune garçon de cité, abandonné par sa mère à l’âge de huit mois, balloté entre familles d’accueils, le passage foyers et le service de la PJJ qui tente de sauver ses jeunes. Un premier roman urbain, ultraréaliste et social. 


Sur une île déserte, quel livre emportes-tu ? 

Le coffret des Œuvres complètes de Baudelaire dans la collection Pléiade. Pour deux raisons, la première parce que j’adore Baudelaire, la seconde parce que la Pléiade est une de mes collections de cœurs.

Ok, je te le concède, ça fait deux livres !!


⬥ Le livre qui a tout déclenché ? 

L’ami retrouvé de Fred Uhlman chez Folio. Le livre qui m’a donné goût à une autre forme de littérature.  Ce livre a été pour moi une révélation, conseillé par ma prof de français en 5ème. Ce roman est très court mais délivre un message d’une intensité telle que le lecteur ne peut rester insensible au texte de Fred Uhlman. Les maîtres mots de ce texte sont amitié, héroïsme et humanité. Le roman raconte la forte amitié entre le narrateur Hans Schwarz, fils d'un médecin juif, et Conrad von Hohenfels, jeune aristocrate, pendant la montée en puissance du régime nazi (en 1932) à Stuttgart.
Après coup, j’ai énormément lu de texte sur cette période de l’histoire et même encore maintenant je suis toujours attiré par ce type de roman. Je vous conseille donc un autre roman écrit par Silvia Tennenbaum Les rues d’hier paru chez Gallimard en 2016.


⬥ Si tu devais choisir ton propre critère/ta propre question qui ne figure pas dans cette liste, lequel/laquelle serait-elle et pour quel livre ?

Comme un bon copain que tu n’as pas vu depuis un temps, quel est l’auteur que tu es content de retrouver à chaque parution ?
Il s’agit de Patrick Modiano. A chaque parution, je suis comme un gosse qui apprend que demain il va voir Mickey. 
Vous me direz mais pourquoi Modiano, tout simplement parce que c’est Modiano et que les auteurs qui m’ont construit en littérature, Baudelaire, Balzac, Zola, n’écriront plus rien. Quoi que, on ne sait jamais. 
Modiano j’adore, son style, son univers qui sont reconnaissable entre mille.
Pour illustrer ma passion pour Modiano, je vais vous parler de Dora Bruder. Ce Modiano est de loin mon préféré. Tout ce qui fait qu'on aime cet auteur sont ici réunit. Un bon dans le passé, Paris, ville omniprésente dans ses livres. Modiano tombe sur un avis de recherche datant du 31 décembre 1941, sur une jeune juive disparue, il se lance alors sur les traces de Dora, dont le « crime » est d'être née juive. Cette enquête est aussi le prétexte, comme dans tous ses textes, pour se raconter, se remémorer et remuer son passé. Oui je vous le concède, Modiano se répète, réécrit sans cesse la même histoire, son histoire. Et pourtant à chaque fois, il réussit à m’embarquer avec lui.
Je ferme ce livre et je laisse repartir mon copain en lui disant « A très vite j’espère ». Ce n’est pas Hadia Decharriere @hadiadecharriere qui me contredira.


Librairie Michel sur le web

• Instagram : @librairiemichelfontainebleau
• Facebook : Librairie Michel Fontainebleau
• Twitter : @LibMichelBlo

Commentaires

  1. Mais il est génial, ce libraire !
    Amandine, tu sais combien j'aime Violaine Huisman... Quant à ce roman sur la Sicile - dont je n'ai effectivement pas entendu parler - il me semble plus que tentant :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec le Sombrero Nordique on se complète aujourd'hui :)
      Oui, un chouette libraire. Et moi aussi il m'a donné envie avec ce roman sur la Sicile :)

      Supprimer
    2. Ouiiiii ! :-) Mais je crois qu'ils ont bien besoin de tout notre soutien !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés